Home > Crypto-monnaies > Chainlink

Guide complet Chainlink | Tout ce que vous devez savoir sur LINK

Chainlink logo
Chainlink (LINK)
...
échange 24h
...
échange 7 jours
...
Capitalisation du Marché
...

Chainlink est une infrastructure digitale, également appelée réseau oracle décentralisé, qui relie l'écosystème blockchain au monde réel en intégrant différents types de données. Contrairement aux plateformes de blockchain habituelles, Chainlink utilise plusieurs points d'entrée de données de telle sorte qu'il est impossible de modifier des smart contracts à partir d'un seul point de défaillance.

Depuis sa création, Chainlink a un retour sur investissement de plus de 10 000 %. Dans cet article, nous allons donc examiner comment l'infrastructure digitale de Chainlink et son cas d'utilisation unique en font un projet à surveiller pour une croissance future. 

Qu'est-ce que Chainlink et pourquoi LINK a-t-il été créé ?

Chainlink est né d'une lacune dans l'interaction entre la technologie blockchain et la technologie existante. En tant qu'application courante, Chainlink a environ dix ans, et son utilisation optimale a été entravée par des insuffisances, telles que l'incapacité des technologies blockchains à exploiter les données du monde réel.

Les yeux rivés sur ce problème, Sergey Nazarov et Steve Ellis, co-fondateur de Chainlink, ont créé Chainlink en 2017. L'objectif de Nazarov et Ellis, en créant cette infrastructure digitale, était de créer un lien sûr et sécurisé entre le monde réel et l'écosystème des blockchains. Par exemple, Chainlink agirait comme un « Oracle », c'est-à-dire une plateforme qui comblerait le fossé entre les smart contracts du côté de la blockchain et les applications dans le monde réel.

Comme le réseau de blockchains Ethereum est à l'origine des smart contracts, des réseaux oracles tels que Chainlink ont été connectés au réseau. Un exemple de l'utilité de Chainlink est lorsqu'un smart contract d'Ethereum souhaite accéder à des données externes. Les nœuds de Chainlink captent cette demande et transmettent les informations appropriées.

Grâce à une première offre de coins (ICO) en septembre 2017, les fondateurs de Chainlink ont levé 32 millions de dollars, après quoi ils ont fourni 1 milliard de coins LINK. LINK est un token qui facilite les transactions au sein de l'écosystème Chainlink. Par exemple, lorsqu'un fournisseur de nœuds dans l'écosystème Chainlink exécute un smart contract, il est récompensé en LINK. 

Parce que Chainlink n'est pas comme Ethereum ou Bitcoin, les tokens LINK sont construits en utilisant l'architecture Ethereum, en particulier les tokens ERC-20 et ERC-223. Lors de l'ICO de septembre 2017, 35 % des tokens ont été vendus au public, tandis que 30 % sont restés dans l'écosystème pour faciliter les transactions. Au moment de la rédaction du présent document, un token LINK coûte 10,24 $.

Par rapport aux monnaies fiduciaires, les tokens LINK offrent une flexibilité que les monnaies contrôlées par le gouvernement ne peuvent pas atteindre. Par exemple, les tokens LINK facilitent les transactions dans un environnement trustless, contrairement aux monnaies fiduciaires qui exigent des intermédiaires comme les banques qu'ils renforcent la confiance. En outre, le plafond de 1 milliard de tokens LINK protège les détenteurs contre les effets de l'inflation. C'est une garantie que les monnaies fiduciaires ne peuvent pas donner.

Comment fonctionnent Chainlink ?

Souvenez-vous que nous avons défini Chainlink comme une infrastructure digitale qui se situe entre les blockchains smart contracts et les sources de données hors blockchain. L'infrastructure elle-même est un réseau de nœuds où chaque nœud représente un pair au sein de l'écosystème. 

La différence entre Chainlink et les réseaux traditionnels de blockchains est que la plupart des blockchains ont un seul point de défaillance. Bien que les blockchains promettent un environnement décentralisé dans lequel les pairs interagissent de manière rapide et moins coûteuse, les développeurs de l'écosystème ont encore un semblant de contrôle central.

En revanche, Chainlink s'appuie sur les différents opérateurs de nœuds pour agir en tant que points de défaillance, ce qui rend le réseau réellement décentralisé. En outre, chaque nœud a une réputation à maintenir. Les nœuds qui fournissent des informations précises sont rapidement récompensés par des contrats plus importants, ce qui signifie qu'ils finissent par posséder davantage de tokens LINK. Au contraire, l'obtention de mauvais résultats lors de la gestion de smart contracts par les nœuds entraîne la déduction de tokens. 

Chainlink coordonne les tâches entre les oracles du réseau Chainlink et communique également avec d'autres blockchains. Prenons l'exemple d'un oracle qui fait une demande de données au nom d'un smart contract. Cette tâche est assignée à un nœud et si la demande est traitée avec succès, le nœud gagne des tokens LINK. De leur côté, les smart contracts dépensent des tokens LINK pour faire des offres.

Au cœur de ce réseau se trouve un logiciel appelé Chainlink Core. Une fois que les nœuds Chainlink ont reçu un contrat de demande, le logiciel Chainlink Core traduit les demandes afin que les applications hors blockchain puissent comprendre l'information. Les API externes acheminent ensuite la demande traduite vers la source de données et, une fois les données recueillies, les API les transmettent à Chainlink Core pour qu'elles soient traduites dans le langage de la blockchain.

3 éléments clés en faveur de Chainlink (LINK)

1

Pas de point de défaillance unique

Bien que la technologie blockchain promette des interactions décentralisées, il existe toujours une gestion centralisée des plateformes, en particulier des réseaux privés. En raison de la dépendance à l'égard d'un mécanisme central pour assurer la confiance, il existe un point de faiblesse central que les mauvais acteurs peuvent exploiter. Au contraire, Chainlink comprend un réseau d'oracles, ce qui signifie que si un oracle tombe, d'autres seront disponibles pour prendre le relais et maintenir l'écosystème en fonctionnement.

2

Une meilleure sécurité des transactions

Les smart contracts sont le génie de la technologie blockchain. Chainlink pousse ce concept un cran plus haut en introduisant des caractéristiques de sécurité plus robustes. Le système de réputation que Chainlink utilise pour récompenser les nœuds constitue une grande incitation à obtenir les meilleurs résultats en termes de sécurité et d'exactitude des informations. La volonté de modifier la sécurité de la plateforme par les nœuds est donc assez coûteuse.

3

Il intègre la technologie blockchain

Le principal inconvénient de la blockchain est que la technologie est encore nouvelle et donc incompatible avec de nombreuses applications de la vie réelle. Chainlink résout ce problème en traduisant les demandes des langages de la blockchain vers des langages hors blockchain, ce qui facilite la circulation de l'information entre le monde réel et les écosystèmes de la blockchain de manière beaucoup plus rapide et efficace. Cela pourrait avoir un effet considérable sur le nombre d'entreprises traditionnelles qui interagissent avec le blockchain dans les années à venir.

Achetez Chainlink aujourd'hui !

Chainlink vaut-il l'investissement ?

Les crypto-monnaies comme LINK ont deux atouts majeurs qui en font un atout inestimable pour l'avenir. En premier lieu, LINK a une valeur intrinsèque qui est liée à la performance de la plateforme Chainlink. Le monde passe lentement des systèmes existants à des écosystèmes trustless comme Ethereum et Bitcoin en raison de la vitesse plus élevée des transactions et de la meilleure sécurité. Cela signifie que la demande de tokens basés sur des blockchains va probablement augmenter à l'avenir.

Pour apprécier le potentiel de profit de la crypto-monnaie, il suffit de regarder les performances des monnaies digitales depuis leur création jusqu'à aujourd'hui. LINK, par exemple, a fait des progrès incroyables depuis son lancement en septembre 2017, où son prix n'était que de 0,19 $. En août 2020, un token LINK atteignait 19,59 $, soit une croissance de 10 024 % en trois ans !

Si Chainlink a plus de succès à l'avenir, on ne peut qu'imaginer quelle serait la valeur d'un token LINK. Il y a une raison d'accorder une plus grande attention à cet espace car le monde accepte de plus en plus la blockchain. Que Chainlink vaille ou non l'investissement, il faut examiner ce que l'écosystème a réalisé jusqu'à présent et ensuite extrapoler cette performance cinq ans ou plus dans le futur.

Crypto-monnaies alternatives

FAQ

  1. Oui. Chainlink est un projet légitime qui vise à généraliser la technologie blockchain en comblant le manque de compatibilité existant.

  2. Oui. Les tokens LINK facilitent les transactions sur le réseau Chainlink. Comme les cas d'utilisation du réseau ont le potentiel de révolutionner des secteurs entiers, tels que la finance, il ne fait aucun doute que LINK a un rôle énorme à jouer à l'avenir.

  3. Oui. De nombreuses crypto exchanges réputés comme Coinbase supportent LINK, ce qui signifie que vous pouvez acheter ou vendre le token facilement. Vous pouvez également échanger le token contre d'autres monnaies digitales telles que Bitcoin (BTC) et Ether (ETH).

  4. Non. LINK est l'un des rares tokens qui sont soutenus par des projets solides dont la viabilité à long terme est forte. C'est pourquoi LINK a évité les folles fluctuations de prix qui ont caractérisé les autres crypto-monnaies.

  5. Oui. LINK offre une opportunité de générer des revenus, tout comme les autres crypto-monnaies. Cependant, il faut être prêt à mener des recherches approfondies pour s'assurer que seules les bonnes décisions d'investissement sont prises.

  6. LINK, comme toutes les crypto-monnaies, comporte un certain degré de risque. C'est pourquoi les bons investisseurs se préparent en faisant des recherches et en n'investissant qu'un montant qu'ils peuvent se permettre de perdre.

  7. Oui. LINK est un concurrent sérieux des monnaies digitales originales telles que BTC et Ripple (XRP) dans le secteur des paiements. En effet, elle offre une valeur réelle et protège les utilisateurs contre l'inflation.