Vitalik Buterin fait des révélations-chocs

Mise à Jour:

Vitalik Buterin, le créateur de la monnaie cryptographie Ethereum a suscité beaucoup d’attention sur les médias sociaux. Dans une série de tweets, celui-ci a révélé, pour la première fois, certaines informations concernant le nombre d’ETH détenu par lui-même et sa fondation.

Vitalik accusé par un économiste

Nouriel Roubini a accusé Vitalik Buterin et Joe Lubin d’être des criminels sur Twitter

Cette annonce de Buterin a été provoquée par Nouriel Roubini, un économiste américain connu pour avoir prédit la crise financière de 2008. Par ailleurs, ce dernier est un cryptosceptique avéré et ne s’en cache pas.

Le 10 octobre dernier, Roubini a accusé les cofondateurs d’Ethereum, Vitalik Buterin et Joe Lubin, d’être des criminels pour avoir préminé et ensuite vendu leurs devises cryptographiques. Il a insinué que ce stratagème leur avait permis de mettre la main sur 75% des ETH et de devenir milliardaires en un claquement de doigts.

Vitalik Buterin a répondu qu’il n’avait jamais personnellement détenu plus de 0,9% des ETH en circulation et que sa valeur nette n’avait jamais frôlé le milliard, contrairement à l’affirmation de Roubini. Par ailleurs, il a souligné que le préminage de monnaie cryptographique n’était pas, aux dernières nouvelles, une infraction criminelle.

En ce qui a trait au minage de différentes cryptomonnaies, comme il est possible de miner le Bitcoin, nous vous informons qu’il est tout à fait habituel de préminer une partie des tokens avant de lancer une devise digitale. En effet, cette pratique est notamment utilisée dans le cadre d’Initial coin offerings (ICO) afin de recueillir du financement.

La communauté Twitter s’est enflammée

Vitalik Buterin a répondu à plusieurs Tweets provenant de la communauté des cryptos

Un autre membre de la communauté Twitter nommé @devilninja777 a sous-entendu que les jetons ETH détenus par l’Ethereum Foundation étaient en vérité la propriété de Vitalik Buterin. En affirmant ceci, l’utilisateur insinuait que la réponse du fondateur d’Ethereum était dénuée de toute valeur et que sa fortune était en réalité bien plus grande.

En réaction à ce tweet, Vitalik a décidé de faire preuve de transparence. Il a affirmé que l’Ethereum Foundation avait détenu au maximum 3 millions d’ETH. Il a ajouté que ce nombre était maintenant de 660 000. Enfin, un autre internaute a avancé que lorsque chaque Ether valait 1 250$ le 10 janvier 2018, soit le point le plus haut du cours de l’Ethereum, Buterin avait été milliardaire.

Il y a maintenant un peu plus de 100 000 000 d’Ethers en circulation et comme nous vous l’avons exposé, Vitalik a déclaré avoir déjà possédé 0,9% de tous les ETH. Par conséquent, cet intervenant a souligné que 900 000 ETH – 0,9% des 100 millions – avaient déjà eu une valeur de 1 125 000 000$.

Cela dit, encore une fois, Vitalik a choisi de dévoiler des informations très détaillées. Il a affirmé qu’il n’avait jamais possédé 900 000 ETH, car au moment où il avait 0,9% de toutes les devises cryptographiques en circulation, il n’y avait que 75 millions d’ETH. Par ailleurs, il a ajouté qu’en janvier 2018, ses réserves étaient largement en-deçà de 0,9%.

En somme, Vitalik Buterin a su démontrer une fois de plus qu’il était l’homme de la situation pour diriger l’Ethereum Foundation. Il n’a pas hésité à révéler plusieurs informations financières se rattachant à son identité ainsi qu’à la valeur détenue par la fondation. Cela dit, il est possible d’acheter de l’Ethereum sur plusieurs plateformes en ligne comme eToro.

[text-blocks id= »888″]

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.