Home > Une plateforme crypto sud-africaine disparaît avec 3,6 milliards de dollars

Une plateforme crypto sud-africaine disparaît avec 3,6 milliards de dollars

Près de 4 milliards de dollars de bitcoins ont disparu d’une plateforme sud-africaine de trading de crypto-monnaies, AfriCrypt, et les opérateurs sont introuvables.

Une plateforme d’investissement sud-africaine a fait les gros titres après que 69 000 bitcoins (plus de 3,6 milliards de dollars) se soient volatilisés de la plateforme d’échange, ainsi que deux frères propriétaires de la firme crypto. Bien que les faits ne soient pas encore clairs, les signes indiquent qu’il s’agit d’une escroquerie de sortie plutôt que d’un piratage.

Selon Bloomberg, s’il s’avère qu’il s’agit d’une escroquerie de sortie, ce serait la plus importante de l’histoire du marché des crypto-monnaies. AfriCrypt fonctionnait comme une plateforme d’investissement plutôt que comme un échange de crypto-monnaies, promettant aux utilisateurs des rendements allant jusqu’à 10 % par jour.

C’est un signe d’avertissement que la plateforme est probablement une arnaque, car il est impossible de faire une telle promesse en raison de la nature du marché des crypto-monnaies. Le Bitcoin a baissé de plus de 40 % depuis son plus haut niveau historique il y a quelques semaines. Par conséquent, réaliser 10 % de bénéfices par jour semble irréalisable.

AfriCrypt existe depuis 2019 et est détenu par les frères Ameer et Raees Cajee. La plateforme contrôlait environ 54 milliards de rands de BTC, soit 3,6 milliards de dollars il y a quelques semaines. Le 13 avril, la plateforme a envoyé un message aux investisseurs indiquant qu’elle avait été piratée.

La plateforme a déclaré qu’elle allait suspendre ses activités et tenter de récupérer les fonds volés et les informations compromises. Le cabinet d’avocats sud-africain Hanekom Attorneys, qui représente les utilisateurs concernés, a déclaré que le message envoyé aux investisseurs avait éveillé des soupçons. AfriCrypt a indiqué à ses investisseurs qu’ils pouvaient faire appel à un conseiller juridique, mais a prévenu que cela pourrait retarder le processus de récupération.

Le cabinet d’avocats a déclaré : « Nous avons immédiatement eu des soupçons car l’annonce implorait les investisseurs de ne pas engager d’action en justice. Les employés d’AfriCrypt ont perdu l’accès aux plateformes back-end sept jours avant le prétendu piratage. »

Selon les avocats, les frères ont envoyé 69 000 bitcoins depuis les comptes et les wallet Bitcoin des clients d’AfriCrypt. Pour dissimuler les transactions, ils ont utilisé divers mélangeurs et tumblers du dark web afin de s’assurer que les fonds sont intraçables.

Depuis l’incident, les frères sont injoignables, et le site Web d’AfriCrypt est hors service depuis. La Haute Cour de Gauteng South d’Afrique du Sud a ordonné aux frères de répondre à une ordonnance de liquidation provisoire avant le 19 juillet.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.