Home > Un crime évité grâce à l’arrestation d’un homme qui a payé un tueur à gages via Coinbase

Un crime évité grâce à l’arrestation d’un homme qui a payé un tueur à gages via Coinbase

Les crypto-monnaies sauvent la mise lorsque le suivi de la blockchain révèle l’identité du meurtrier potentiel.

Les crypto-monnaies sont tristement célèbres pour leur lien avec les crimes financiers, ce qui a incité de nombreux pays à interdire la détention d’actifs numériques et à stopper l’utilisation des crypto-monnaies pour les transactions. Cependant, dans un incident bizarre, l’agent spécial du FBI Clay Anderson a utilisé la technologie pour empêcher un crime qui a été payé en bitcoin en utilisant Coinbase.

Nelson Replogle a engagé un tueur à gages sur un site Web de tueurs à gages pour faire tuer sa femme, Ann Replogle. Il a envoyé au tueur les détails de l’endroit où se trouvait sa femme et l’a payé en Bitcoin via Coinbase. Le personnel de la British Broadcasting Corporation (BBC) a eu vent du complot, par des moyens qui n’ont pas été révélés à la presse, et a alerté le shérif de Knoxville, dans le Tennessee.

La situation est alors transférée à l’agent Anderson qui alerte la famille. Il a également insisté auprès de l’équipe de la BBC pour obtenir plus de détails, notamment les adresses des portefeuilles Bitcoin qui ont effectué et reçu le paiement pour le meurtre. Les experts de la Cyber Task Force du FBI ont analysé la blockchain Bitcoin et ont révélé que le paiement avait été effectué par un portefeuille Coinbase.

Une assignation à comparaître a été délivrée à Coinbase en vertu de la clause de « menace pour la vie » pour obtenir des informations concernant le portefeuille associé au crime. Dans une réponse immédiate, Coinbase a non seulement fourni l’historique des transactions du portefeuille en question, mais aussi le nom, la photographie et les détails du compte bancaire associés à ce portefeuille. Tous ces détails ont conduit la police directement à Nelson Replogle.

Le FBI a également récupéré l’adresse IP utilisée par Replogle lors de la transaction et s’en est servi pour délivrer une assignation à comparaître au fournisseur d’accès à Internet, AT&T. Cela a confirmé que la transaction avait été effectuée depuis le domicile de Replogle. Les détails du compte bancaire ont été le dernier clou du cercueil, car ils ont confirmé que Replogle avait utilisé son compte d’épargne pour acheter des bitcoins pour le tueur à gages.

Une décision de justice a été rendue pour l’arrestation de Nelson Replogle, mais le FBI n’a pas encore réussi à retrouver la trace du tueur à gages. Cela s’explique par le fait que le tueur à gages a utilisé son portefeuille personnel pour effectuer des transactions plutôt qu’une entité commerciale comme Coinbase qui doit respecter les normes KYC.

Bien que les transactions utilisant des crypto-monnaies puissent être effectuées de manière anonyme, cette affaire souligne le fait que chaque transaction en bitcoin est enregistrée sur le réseau blockchain. Alors que le nombre de demandes d’informations sur les clients adressées par les forces de l’ordre à des entreprises comme Coinbase ne cesse d’augmenter, la question de la création d’un équilibre entre réglementation et vie privée est devenue plus importante que jamais.

Tags: