Tron fait son apparition sur Kraken

Mise à Jour:

Après avoir récemment proposé le trading sur marge de Tezos (XTZ) sur les plateformes d’échange Kraken et Kraken Pro, l’entreprise offre le trading de Tron (TRX) à ses clients dès aujourd’hui. Au moment de l’écriture, le jeton vaut 0,01817 $ après avoir touché un plus bas niveau annuel autour des 0,01500 $.

AlekseyIvanov / Shutterstock.com

Pourquoi profiter du trading des paires avec Tron sur Kraken ?

Comme nous l’expliquons dans notre Guide sur la façon d’acheter Tron, l’objectif principal de la blockchain Tron est de créer un système de contenu de divertissement digital et gratuit avec une technologie de stockage distribuée. 

« Initialement lancé comme un jeton sur Ethereum, Tron a depuis évolué pour devenir sa propre plateforme conçue pour alimenter des applications nouvelles et expérimentales basées sur des blockchains » explique Kraken dans son communiqué.

« En effet, Tron n’a pas seulement imité la vision d’Ethereum pour la création d’un web décentralisé – Tron utilise également son langage de programmation Solidity, qui permet aux applications de passer facilement d’une blockchain à une autre » ajoute l’entreprise.

Le but est de proposer une alternative à la centralisation excessive du contenu sur internet et des données utilisateurs qui sont principalement gérer par des géants américains comme Google, Netflix ou Amazon. Le jeton TRX utilisé sur son propre réseau permettrait donc aux utilisateurs de reprendre la main sur leurs données, ce qui est prometteur.

La plateforme Kraken propose le trading de Tron contre des Dollars Américains (USD) et des Euros (EUR) mais aussi contre le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH). Le dépôt et le retrait minimum de TRZ serait de 2 jetons avec des frais de 0,01 TRX. Le trading minimum sera de 500 jetons.

Pour le moment, le trading de Tron n’est pas disponible via le service de trading sur marge de la plateforme.

Piotr Swat / Shutterstock.com

Alors que la FCA met en garde que Kraken ne serait pas autorisé à proposer ses services dans le pays, il ne s’agirait en fait pas réellement de la plateforme d’échange…

La Financial Conduct Authority a publié le 3 mars 2020 un avertissement la crypto-bourse américaine pour avoir prétendument opéré illégalement au Royaume-Uni. Mais en réponse, Kraken.com a affirmé que l’entité aurait utilisé son nom à tort car l’avertissement visait un escroc.

En effet, les e-mail et les numéros de téléphone publiés par la FCA ne seraient pas ceux de la société. Tous les employés de Kraken utilisent un e-mail se terminant par @kraken.com, alors que la Financial Conduct Authority parlait d’e-mail se terminant par @gmail.com.

« Certaines entreprises agissent sans notre autorisation et d’autres organisent sciemment des escroqueries à l’investissement » a averti la FCA. « Nous vous conseillons vivement de ne traiter qu’avec les sociétés financières que nous avons autorisées et de vérifier dans le registre des services financiers qu’elles le sont. Il contient des informations sur les entreprises et les personnes qui sont ou ont été réglementées par nous » ajoute-t-elle.

Alors que la réputation de Kraken n’est plus à faire, il est important de bien se renseigner sur l’entreprise avec laquelle vous décidez d’investir sur les crypto-monnaies. Il existe malheureusement de nombreuses arnaques qui peuvent vous faire perdre beaucoup d’argent. 

En France, il est intéressant de vérifier que l’entité avec laquelle vous comptez faire du business n’est pas sur la liste noire de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) par exemple. 

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.