Tether vs Ripple – La course pour la troisième position

Mise à Jour:

Alors que l’épidémie de COVID-19 a été dévastatrice pour un certain nombre de classes d’actifs, des crypto-actifs aux actifs plus traditionnels, cela semble avoir été favorable aux crypto-monnaies stables comme le Tether (USDT).

Pour rappel, un stablecoin (ou crypto-monnaie stable) est un jeton dont la valeur réplique celle d’un actif traditionnel, généralement une devise fiat comme le dollar US. Le cours de ces jetons restent donc stable par rapport à la valeur du sous-jacent. Impossible pour une telle monnaie virtuelle d’être aussi volatile que les autres crypto-monnaies comme le Bitcoin (BTC).

« Comme les autres « crypto-monnaies stables », Tether cherche à répondre à un besoin simple : offrir une alternative aux investisseurs cherchant à vendre des crypto-monnaies volatiles, pour éviter de repasser par les monnaies fiduciaires comme l’euro ou le dollar » explique Coinhouse. 

« Ce besoin était présent dès la création de son entreprise-mère Bitfinex, puisque sans partenaire bancaire disponible, celle-ci n’avait pas la possibilité de recevoir ou d’envoyer des dollars à ses clients. Le Tether est donc d’abord une solution alternative permettant aux clients d’entrer ou de sortir du marché en ne restant pas « exposé » en Bitcoin » ajoute l’entreprise.

Ainsi, la popularité croissante des stablecoins a soutenu Tether (USDT) qui est récemment passé en quatrième position sur la liste des dix premières crypto-monnaies. Il y aurait maintenant un risque que le Ripple perde sa position dans le top 3 au profit de Tether.

Lire aussi : Les crypto-monnaies vont-elles profiter de la nouvelle baisse des taux de la Fed ? 

DaLiu / Shutterstock.com

Dans certain classement, la capitalisation boursière de Tether est déjà supérieure à celle de Ripple

L’USDT pourrait être sur le point de faire perdre à Ripple sa position de troisième plus importante crypto-monnaie car la capitalisation boursière de Tether augmente très rapidement tandis que la popularité de Ripple continue de pâtir du manque de décentralisation et des procès en cours concernant la classification du jeton.

Dans le classement de Messari, le stablecoin adossé au dollar américain est la troisième plus grande crypto-monnaie du marché. Plusieurs facteurs macroéconomiques ont en effet entraîné une hausse de la demande d’USDT. On pensera notamment à la forte volatilité observée sur tous les marchés qui a frappé de plein fouet les investisseurs qui ont eu un fort besoin de liquidités le mois dernier.

Classement des jetons par capitalisation boursière – Source : Messari

Les analystes de Messari partagent dans une note à leurs clients que la demande de stablecoins, et particulièrement celle de l’USDT, était aussi élevée pendant le premier trimestre 2020 qu’elle l’a été durant toute l’année dernière.

Ainsi, cela indique que les traders anticipent une plus grande volatilité des prix du reste des crypto-devises. Les stablecoins pourraient donc représenter une option moins risqué dans le marché volatile des crypto-devises de plus en plus instable. 

« Le plus grand bénéficiaire de la volatilité de mars a été Tether. Il est normal que les trois principales crypto-monnaies comportent maintenant trois principaux aspects de la technologie de la blockchain : Argent, DeFi, et Stablecoins » a déclaré Ryan Watkins, analyste de recherche chez Messari dans sa revue du premier trimestre 2020.

Qu’en pensez-vous ? Ripple va-t-il conserver sa place de troisième crypto-monnaies encore longtemps ?

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.