Plateformes Indiennes d’échanges de crypto-monnaies : Autorisées ou non ?

Mise à Jour:

Après un changement de direction en mars, l’Inde a maintenant changé de position sur la crypto-monnaie, des politiciens de haut niveau proposant maintenant une interdiction

Drapeau de l’Inde sur fond de ciel bleu
Le secteur de la crypto-monnaie en Inde doit faire face aux attaques des banques et maintenant du gouvernement

L’industrie de la crypto-monnaie a du mal à décoller en Inde. Auparavant, les monnaies numériques étaient interdites en Inde suite à une décision de la Reserve Bank of India. Cependant, en mars, les choses ont semblé changer pour le mieux lorsque la Cour suprême est intervenue pour abroger la décision de la Banque Centrale.

Cela a permis aux banques de fournir légalement des services aux sociétés de crypto-monnaie.  Depuis mars, le secteur a connu une croissance et un intérêt marqués, avec la création de plusieurs nouvelles plateformes d’échange et l’accueil d’investissements étrangers.

Les tensions avec la banque centrale sont naturellement restées un problème. Certaines banques auraient refusé de coopérer avec ces nouvelles plateformes. En outre, la banque centrale n’a pas voulu répondre aux questions relatives aux impôts de la part des plateformes. Il s’agit là d’une considération sérieuse pour toute entreprise, de sorte que les plateformes d’échange ont été confrontées à d’importants problèmes stratégiques pour la planification de leurs activités.

Selon l’Economic Times, le gouvernement indien est sur le point de s’attaquer à ce secteur. Dans une tentative de déjouer l’abrogation de la Cour suprême, les politiciens se liguent maintenant pour interdire une fois de plus les crypto-monnaie.

Il a été dit qu' »une note a été proposée (par le ministère des finances) pour des consultations interministérielles ». Après avoir été approuvée par le cabinet, elle devra être approuvée par le Parlement. La note vise à imposer un cadre juridique clair, par opposition au flou légal dans lequel la banque centrale avait laissé les banques.

Si cette loi devait être adoptée, elle constituerait un coup dur pour les amateurs de crypto-monnaie en Inde et remettrait en question l’avenir du secteur dans le pays.

Ces développements sont révélateurs de la peur et de la suspicion généralisées envers la crypto-monnaie de la part de certaines nations. Il faut avouer que l’idée de décentraliser le contrôle monétaire doit être une notion menaçante pour ceux qui en ont le contrôle.

En tant que tel, il est important de se rappeler que la bataille pour l’adoption de la crypto-monnaie est loin d’être terminée. Les sanctions proposées pour les infractions à la loi sur l’interdiction des cryptos entraîneront des peines allant de un à dix ans de prison. Il s’agit d’une peine extrêmement lourde étant donné que le fait de détenir des crypto-monnaies ne nuit pas à qui que ce soit.

Au moment même où les amateurs de crypto-monnaies en Inde semblaient prendre une pause, ces trois derniers mois n’ont peut-être servi à rien. Seul le temps nous dira si les rapports sur les intentions du gouvernement ont de la substance.

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.