NEO lance un simulateur de petite amie basé sur la blockchain

Mise à Jour: janvier 30, 2019

Vous êtes en mal d’amour ? NEO (NEO) a peut-être la solution pour vous. NEO.Girl est la première petite amie virtuelle basée sur la blockchain. Découvrez dans cet article comment les jeux vidéo innovent en proposant des utilisations de la blockchain inédites.

Les simulateurs de petite amie : un marché en plein boom

N’en déplaise à l’évolution des mœurs, il semblerait que pour certains trouver une petite amie soit toujours aussi compliqué. Pour preuve, l’explosion des petites amies virtuelles censée apporter un peu de soutien et de réconfort aux célibataires endurcis. Au Japon, il est maintenant possible de réserver des chambres d’hôtel avec compagne virtuelle. Et un homme a même dépensé 2 millions pour « épouser » une chanteuse virtuelle sous forme d’hologramme. Un chiffre qui laisse songeur…

Si cette pratique étrange semble pour l’instant confinée au pays du soleil levant, elle pourrait bien s’exporter ailleurs. Notamment grâce à NEO.Girl, la première petite amie virtuelle basée sur la blockchain.

NEO.Girl : une petite amie plus vraie que nature ?

neo coin
Wit Olszewski/Shutterstock.com

L’application NEO.Girl pour mobile a été lancée début janvier 2019. Surnommée « la première petite amie basée sur la blockchain », elle consiste en une simulation qui combine réalité virtuelle, intelligence artificielle et tokens non fongibles. Le joueur développe sa « relation » avec le personnage de Luna en lui achetant des cadeaux, en discutant avec elle ou en cuisinant ses plats préférés. Au fur et à mesure, il gagne sa confiance et peut développer plus d’intimité.

Le jeu a été créé suite à un concours : le NEO Game Development Competition, qui promeut des jeux basés sur les technologies de NEO. NEO.Girl avait alors gagné l’équivalent de 4 600 dollars pour poursuivre son développement. Ce n’est pas la première fois que l’altcoin s’intéresse aux jeux vidéo : NEO s’est déjà associé à GAEX fin novembre 2018.

Que vient faire la blockchain là-dedans ?

Luna ne sert cependant pas uniquement à faire dépenser de l’argent aux geeks en mal d’amour. Elle est développée sur la blockchain NEO, ce qui veut dire que ses caractéristiques physiques (ton de peau, couleur de cheveux, yeux, etc.) sont stockées sur cette dernière. Et les tokens non fongibles (des tokens de crypto-monnaies avec une valeur non fixe) sont utilisés pour les cadeaux qu’on peut donner à Luna. Chaque vêtement ou cadeau est donc inscrit dans la blockchain. C’est une manière relativement nouvelle de penser l’intelligence artificielle, qui devrait ouvrir la porte à de nouvelles technologies.

Le nouveau marché des jeux basés sur la blockchain

Au-delà de l’intrigant marché des petites amies virtuelles, les jeux basés sur la blockchain sont en plein essor en 2019. On se souvient de CryptoKitties, qui avait été le premier à vraiment développer le principe des tokens non fongibles sur la blockchain Ethereum (ETH). NEO.Girl n’est que le dernier d’une série de jeux développés par BlaCat, une communauté qui promeut la création de jeux vidéo basés sur les technologies des registres distribués.

En prenant les utilisateurs par les sentiments et en leur faisant acheter des crypto-monnaies, Luna souhaite participer à l’effort de guerre et tenter de faire remonter le cours du NEO, qui suit une courbe plate depuis novembre 2018. Reste à voir si cela fonctionnera !

 

 

Featured image source:  Wit Olszewski/Shutterstock.com

Laisser un commentaire

avatar

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans
juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés
par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à
protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable.
Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons.
sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.