Mark Zuckerberg est-il responsable de la chute du Bitcoin ?

Mise à Jour:

Lorsque le livre blanc de la crypto-monnaie de Facebook (Libra) a été publié en juin dernier, certains analystes se sont demandés quel serait l’impact de cette nouvelle crypto-devise sur le marché des crypto-monnaies. Le projet Libra souhaite faciliter les transactions transfrontalières en ciblant la population qui n’a pas accès aux services bancaires traditionnels. Cette situation toucherait environ 1,7 milliard d’adultes dans le monde. Ainsi, plusieurs analystes ont indiqué qu’ils pensaient que Libra a offert un boost aux crypto-devises et particulièrement au Bitcoin. 

La technologie de la blockchain et les crypto-devises ont bénéficié d’un énorme coup de publicité avec tout le buzz autour de Libra. Ce projet confirme l’importance de proposer une nouvelle solution bancaire et financière adaptée pour la partie de la population qui n’est pas bancarisée. En effet, ces personnes pourront disposer d’un compte avec des crypto-devises qu’ils pourront utiliser comme ils le souhaitent dans leurs vies de tous les jours. Les crypto-devises comme le Bitcoin sont d’ailleurs extrêmement populaires dans certaines économies du monde. On pensera notamment aux pays subissant de forts niveaux d’inflation, des instabilités politiques ou des régimes autoritaires.

Ainsi, avec toutes les critiques et les doutes concernant la faisabilité du projet Libra, on peut se demander si l’audition d’hier de Mark Zuckerberg devant le Congrès américain n’aurait pas entrainé la forte chute du prix du Bitcoin (BTC). Juste au moment où le trading du Bitcoin commençait à perdre du momentum, un crash éclair a entrainé une baisse d’environ 500 $ en très peu de temps. En effet, le Bitcoin a ouvert légèrement au-dessus des 8 000 $ pour toucher les 7 296 $ au plus selon les données de Coinbase avec un RSI proche de la zone de survente. En quatre jours, les prix du Bitcoin ont perdu plus de 11 %. Ils évoluent actuellement sous la barre des 8 000 $ autour des 7 378 $.

Bitcoin/USD – Graphique Journalier – Données Coinbase

Généralement, lorsque le Congrès américain mentionne les crypto-devises dans leurs auditions que le prix du Bitcoin a tendance à baisser. Hier, Mark Zuckerberg a témoigné devant les législateurs américains. Il a confirmé que Libra ne serait pas lancé si les législateurs américains ne donnaient pas leurs accords. Le créateur de Facebook a aussi expliqué que si le projet échouait ou ne voyait pas le jour, il serait certainement rapidement remplacer. Une entreprise chinoise proposerait surement un projet similaire.

Pour Mark Zuckerberg, ne pas accepter le projet Libra entrainera un risque pour les États-Unis de perte de « leadership financier » au profit de la Chine. Lorsqu’il mentionne la monnaie digitale sur laquelle travaille la Chine, Mark Zuckerberg déclare que « pendant que nous débattons de ces questions, le reste du monde n’attend pas. La Chine s’apprête à lancer des idées similaires dans les mois à venir…Si l’Amérique n’innove pas, notre leadership financier n’est pas garanti ».

Qu’en pensez-vous ? La chute brutale du prix du Bitcoin a-t-elle été déclenchée par l’audition de Mark Zuckerberg devant le Congrès américain ? Le projet Libra va-t-il voir le jour l’année prochaine ?

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.