Home > Le yuan numérique devrait revitaliser l’économie de Hong Kong

Le yuan numérique devrait revitaliser l’économie de Hong Kong

Hong Kong va s’associer à la banque centrale chinoise pour tester l’utilité du yuan numérique dans les paiements transfrontaliers 

L’Autorité monétaire de Hong Kong (HKMA) a annoncé au début du mois qu’elle était en pourparlers avec l’Institut des monnaies numériques de la Banque populaire de Chine pour tester la monnaie numérique de la banque centrale chinoise (CBDC).

Alors que le yuan numérique est en phase de test depuis quelques mois, ce développement marque la première utilisation du yuan numérique pour les paiements transfrontaliers. Les experts mettent en avant l’importance de choisir Hong Kong pour tester la CBDC en dehors de la Chine continentale.

Bien qu’il n’existe pas de calendrier officiel pour le test pilote, des rapports ont suggéré qu’il sera mené par la Banque of China de Hong Kong parmi 200 membres du personnel et des commerçants sélectionnés. Eddie Yue, le directeur général de la HKMA, a expliqué que puisque le yuan est déjà utilisé à Hong Kong, sa version numérique devrait apporter plus de confort aux touristes du continent qui visitent Hong Kong.

Stanley Chao, directeur général de All In Consulting, a expliqué que le yuan numérique représentait l’occasion idéale pour Hong Kong d’influencer le développement de la région de la Grande Baie, également connue comme le centre financier de la Chine, tout en revitalisant son économie après les troubles sociaux de 2019 et la pandémie de COVID-19 en 2020.

« La HKMA estime que l’introduction du DCEP remettrait Hong Kong à sa juste place, au premier plan, en tant que centre financier de l’Asie, et renforcerait les emplois financiers, ramènerait les entreprises internationales et ferait à nouveau de Hong Kong le centre financier indéniable en Asie », a déclaré M. Chao.

Toutefois, le principal défi de Hong Kong et de la Chine dans l’établissement de la légitimité de la CBDC dans la région de la Grande Baie est la présence de trois systèmes juridiques différents qui rendront les transactions transfrontalières loin d’être transparentes.

Avec une population de 70 millions d’habitants et un PIB combiné de 1 700 milliards de dollars, la région de la Grande Baie est composée de 11 villes différentes. Du droit civil portugais de Macao à la common law britannique de Hong Kong, en passant par le système juridique socialiste de la Chine continentale, elle représente le dilemme parfait pour tester les défis techniques et juridiques potentiels du Yuan numérique.

Charles d’Haussy, directeur des initiatives stratégiques chez ConsenSys, a déclaré que ces incertitudes font de Hong Kong un bac à sable unique pour tester l’utilité du Yuan numérique dans les transactions transfrontalières.

« Je suis convaincu que 2021 sera l’année où vous verrez de plus en plus de gens avoir des CBDC dans leur portefeuille ou dans leurs entreprises », a déclaré d’Haussy. « Les gens ne s’attendront probablement pas à ce que beaucoup de personnes sur le marché utilisent les CBDC sans même s’en apercevoir », a-t-il ajouté.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.