Le Venezuela va collecter les taxes en crypto en raison de l’hyperinflation

Mise à Jour:

La monnaie nationale cryptographique Petro sera utilisée pour collecter les impôts dans 304 municipalités du pays

Image de la crypto-monnaie Petro
Le recouvrement des impôts par l’intermédiaire du Petro sera rendu possible grâce à la création d’un registre unique des contribuables

Le Conseil bolivarien des maires du Venezuela a signé un accord qui permet la collecte de taxes et de sanctions en utilisant la crypto-monnaie « souveraine » Petro (PTR).

Selon un nouveau rapport publié par le gouvernement, l' »Accord national d’harmonisation fiscale », qui concerne 305 municipalités du pays, a été signé dimanche dernier pour protéger la population de la crise d’hyperinflation qui sévit actuellement dans le pays. Le Petro, ou Petromoneda, est une crypto-monnaie qui a été lancée par le gouvernement du Venezuela en 2018.

La vice-présidente du Venezuela, Delcy Rodríguez, est chargée de mettre en œuvre cette initiative par la création d’un registre unique des contribuables basé sur un outil de consultation numérique. Mme Rodríguez, dans son discours aux maires, a expliqué que le gouvernement prévoit d’utiliser un système d’échange d’informations et de contrôle des entreprises pour enregistrer les paiements dans la crypto-monnaie de l’État. Elle a notamment souligné les mesures interministérielles qui seront prises pour éviter la double imposition.

L’une des maires, Erika Farias, a souligné l’importance de l’accord pour les municipalités du pays : « Cet accord d’harmonisation fiscale, que nous avons conclu après un grand débat entre les 305 maires bolivariens, est un événement sans précédent dans notre pays ».

L’accord, en accord avec le système juridique vénézuélien, interdit la perception d’impôts en devises étrangères et met l’accent sur l’utilisation de la crypto-monnaie d’État pour protéger le secteur productif et le peuple vénézuélien contre les « distorsions de prix ». Cette initiative devrait permettre d’accroître considérablement l’utilisation de la crypto-monnaie.

Le vice-président Rodríguez a commenté l’initiative en disant « C’est la simplification des procédures, rendant plus efficace l’activité administrative de l’État au service du peuple, des secteurs économiques qui stimulent l’activité économique dans les domaines productif et commercial, qui s’inscrit dans le cadre de cette semaine de flexibilité qui a débuté lundi ».

Sur les 335 maires du Venezuela, 91% sont sous mandat du Parti Socialiste Unifié du Venezuela, alors que 30 maires sont dirigés par des opposants au régime, comme Nicolás Maduro. La faction des gouvernements municipaux non soutenue par Maduro a fait part de ses préoccupations concernant l’accord, en indiquant qu’elle ne disposait pas de la technologie appropriée pour traiter les paiements en Petro. Ces 30 municipalités continueront à utiliser la monnaie fiduciaire du Venezuela, le Bolívar.

Le gouvernement vénézuélien a annoncé le 11 juin qu’environ 15 % de tous les paiements de carburant dans les stations d’essence du pays étaient effectués en utilisant le Petro (PTR). Cette initiative intervient une semaine après le nouveau plan soutenu par l’État visant à promouvoir l’utilisation généralisée de la crypto-monnaie.

Écrit par Harshini Nag

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.