Home > Le régulateur de Singapour ajoute Binance à sa liste d’alerte

Le régulateur de Singapour ajoute Binance à sa liste d’alerte

Binance a été soumis à une forte pression réglementaire au cours des derniers mois, et de plus en plus de régulateurs s'en prennent à la plateforme d'échange et à ses opérations.

Les régulateurs financiers de Singapour ont déconseillé aux investisseurs d'utiliser la plaeforme d'échange de crypto-monnaies Binance, car la société continue d'opérer sans licence appropriée. Cet avertissement est intervenu hier, alors que Binance continue de faire l'objet de pressions réglementaires de la part de nombreux pays.

La banque centrale de Singapour et son régulateur financier, la Monetary Authority of Singapore (MAS), ont placé Binance.com sur sa liste d'alerte aux investisseurs. Selon la page, la liste d'alerte aux investisseurs contient une liste d'entités financières non réglementées selon les informations reçues par la MAS. Ces entités ou individus peuvent avoir été perçus à tort comme opérant avec une licence ou une réglementation de la MAS.

Binance.com a été ajouté à la liste, la MAS avertissant les investisseurs de ne pas utiliser cette plateforme d'échange de crypto-monnaie à des fins d'investissement et de trading. Ce dernier développement intervient une semaine seulement après que Binance a engagé un ancien responsable de la réglementation de la Bourse de Singapour, Richard Teng, pour occuper le poste de PDG de Binance Singapour.

Pour l'instant, seul Binance.com a été placé sur la liste d'alerte des investisseurs. Binance.sg, le site web de Binance à Singapour, n'a pas été placé sur la liste. Selon la plateforme d'échange de crypto-monnaies, Binance.com et Binance.sg sont des entités distinctes.

Binance est confronté à de nombreux défis réglementaires en ce moment. Il y a quelques mois, la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni a interdit à Binance Markets Limited de fournir des services dans la région. La FCA a déclaré que Binance Markets Limited n'était pas enregistrée pour offrir certains services au Royaume-Uni.

Cette décision a conduit certaines banques, telles que HSBC, Barclays et Santander, à bloquer les paiements destinés à Binance. La plateforme d'échange de crypto-monnaies a également reçu des avertissements des régulateurs aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne, à Hong Kong et en Malaisie. Les régulateurs de ces régions ont averti les investisseurs de se tenir à l'écart de Binance et de ses services, car la plateforme d'échange de crypto-monnaies opérait sans les licences appropriées.

De son côté, Binance a modifié certains aspects de ses opérations, comme l'arrêt des services de trading de produits dérivés dans certains pays. Binance recrute également d'anciens responsables de la réglementation pour s'assurer qu'elle opère dans les limites de la loi.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.