Home > Le maire de Miami annonce sa décision de payer les employés municipaux en Bitcoin

Le maire de Miami annonce sa décision de payer les employés municipaux en Bitcoin

La proposition approuvée va maintenant étudier la faisabilité et les risques de la mise en œuvre du Bitcoin comme mode de paiement dans la ville

Francis Suarez, le maire de la ville métropolitaine de Miami, a proposé une résolution officielle qui facilitera l’utilisation de Bitcoin (BTC), la plus grande cryptomonnaie au monde par capitalisation boursière, comme mode de paiement acceptable dans divers secteurs de l’administration de la ville. Ce développement est une indication cruciale du rythme croissant de l’adoption de la cryptomonnaie dans divers secteurs.

Dans un tweet publié plus tôt dans la journée, le maire a annoncé que la commission municipale avait soutenu la résolution et qu’elle allait maintenant prendre des mesures supplémentaires pour mettre en œuvre la proposition.

« Je tiens à remercier les commissaires de la ville de Miami pour leur soutien à ma résolution, qui demande à un directeur municipal, après analyse, de trouver un fournisseur capable d’offrir à nos employés un pourcentage de leur salaire en Bitcoin ; permet à nos résidents de payer des frais en Bitcoin », a déclaré M. Suarez.

Il a ajouté que « c’est merveilleux d’être une ville très crypto-avant-gardiste, et je tiens à remercier mes collègues de la Commission pour avoir permis que cela se produise ». Miami devrait également soumettre une proposition à l’assemblée législative de l’État qui, si elle est acceptée, permettrait au Bitcoin d’être utilisé comme un investissement acceptable pour les fonds municipaux.

La résolution, qui a été approuvée par le conseil municipal à une majorité de 4 contre 1, aurait été considérablement reformulée par rapport à l’appel initial. Un rapport Bloomberg d’hier suggère que la commission a seulement accepté d’étudier si le paiement des salaires et la collecte des redevances en Bitcoin étaient faisables. Aucune clause visant à prendre des mesures en vue de l’exécution de ces mesures qui étaient présentes dans la proposition initiale n’a été adoptée.

Le manque de compréhension des risques liés à l’utilisation du Bitcoin a été avancé comme la principale cause de l’opposition à la proposition. Certains commissaires de la ville ont refusé d’entreprendre le projet sans une étude approfondie des vulnérabilités qu’il pourrait entraîner.

« Vous êtes peut-être en avance sur votre temps, vous avez peut-être raison, mais analysons-le », a déclaré le commissaire Manolo Reyes. Ken Russell, vice-président de la commission de la ville, aurait déclaré que bien qu’il ne soit « certainement pas opposé » à l’idée que Miami adopte le Bitcoin, il voudrait s’assurer que « nous savons tous dans quoi nous nous engageons ».

Le maire, qui est candidat à la réélection cette année, a pris de nombreuses mesures pour s’imposer comme un défenseur des technologies comme la cryptomonnaie. Il avait précédemment annoncé son intention de faire en sorte que Miami dispose « des lois les plus progressistes en matière de cryptomonnaie » et de dépasser la Silicon Valley en tant qu’endroit le plus favorable aux bitcoins aux États-Unis.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.