Le Brésil va créer sa propre CBDC d’ici 2022, selon le ministre de l’économie

Mise à Jour:

Le Real numérique pourrait trouver des applications importantes dans les opérations de change, tant au niveau national qu’international, suggère la banque centrale

 Application Pix sur un téléphone avec un billet de Real

L’annonce de la CBDC pourrait être la conséquence directe de l’adoption réussie de Pix

Le ministre brésilien de l’économie Paulo Guedes, lors d’une cérémonie célébrant le 100 millionième compte d’épargne numérique ouvert à la Caixa Economica Federal, a confirmé que le pays émettra sa propre monnaie numérique de banque centrale (CBDC).

La déclaration de jeudi a marqué la première fois que le ministre a parlé ouvertement de la possibilité d’une monnaie numérique souveraine. Il a ajouté que le projet est à l’étude par la Banque centrale du Brésil et est la conséquence directe de l’adoption de PIX, le système de paiement numérique instantané de la banque centrale brésilienne.

« Maintenant que la banque centrale est à nouveau autonome, elle étonne dans la dimension numérique : Pix, OpenBank, fintech et la monnaie numérique. Le Brésil aura sa propre monnaie numérique », a expliqué M. Guedes. Bien qu’il n’ait pas fourni plus de détails sur l’avancement du projet de CBDC, il a explicitement déclaré que le Brésil est « en avance sur de nombreux pays ».

La Banco Central do Brasil avait annoncé en août qu’un groupe d’étude avait été mis en place pour explorer la possibilité d’émettre un real numérique. Roberto Campos Neto, le président de la banque centrale, avait expliqué que le Brésil a besoin d’une amélioration de sa monnaie qui sera rendue possible grâce à Pix, le nouveau système fédéral de paiement numérique.

« Dans notre cas, Pix est très important car désormais, nous voyons l’union d’une forme de paiement instantanée, ouverte et interopérable avec un système de données ouvert. Ils se rencontreront quelque part dans l’avenir avec une monnaie qui n’est pas encore au point », a-t-il déclaré.

Bien que la banque centrale n’ait pas encore divulgué la conception, la technologie ou donné des indications sur le développement d’un real numérique, Campos Neto a déjà déclaré qu’il serait mis en circulation dès 2022.

Les déclarations de la Banque Centrale concernant le Real numérique suggèrent que la CBDC serait principalement utilisée dans les opérations de change, tant au niveau national qu’international.

Le chef adjoint du département des technologies de l’information de la banque centrale, Aristides Andrade Cavalcante Neto, a déclaré qu’il est important qu’un Real numérique soit lié aux processus d’échange.

« La possibilité de réaliser un Pix depuis l’étranger est à l’ordre du jour de l’évolution du Pix, mais pas pour l’année prochaine », a déclaré le directeur de l’organisation du système financier de la Banque Centrale, João Manoel de Mello.

Bien que l’idée d’une CBDC soit lancée pour la première fois par le ministre de l’économie, M. Guedes a été un pionnier dans la numérisation et la modernisation de l’économie brésilienne. Il a récemment annoncé les plans du Brésil concernant l’introduction en bourse de la banque numérique nouvellement créée de la Caixa Economica Federal. Le Brésil est également plus proche que jamais de s’assurer une place au sein de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE). Le système de paiement numérique instantané de la banque centrale du pays a également enregistré ses premières transactions en début de semaine.

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.