Le Bitcoin gagne 17 % sur la semaine et repasse au-dessus des 6 200 $

Mise à Jour:

En raison des craintes croissantes concernant les conséquences économiques du coronavirus qui pourraient être encore plus négatives que prévues, les investisseurs vendent leurs actifs financiers traditionnels, tout comme les actifs alternatifs comme les jetons Bitcoins. Leur but est de faire face aux appels de marge de leurs portefeuilles traditionnels.

Malgré toutes les décisions prises pour soutenir les économies, les acteurs du marché n’arrivent pas à reprendre confiance, ce qui entraîne une forte volatilité sur les marchés. Cette détérioration de l’activité économique pour le reste du semestre (et peut-être plus) intensifie la panique des investisseurs, ce qui fait chuter les marchés mondiaux. 

Après avoir stagné pendant quelques jours autour ds 5 200 $, le prix du Bitcoin a augmenté de près de 15 % hier. Il continue d’augmenter légèrement ce matin en se dirigeant vers la moyenne mobile.

BTCUSD - Coinbase
Graphique Journalier BTCUSD – Coinbase

Des banques centrales et des gouvernements qui veulent soutenir leurs économies

Pour contrer les effets du coronavirus, de nombreuses banques centrales et gouvernements ont décidé de proposer des politiques monétaires accommodantes et des plans de relance pour soutenir leurs économies.

Le week-end dernier, la Fed a décidé de voter une nouvelle réduction d’urgence des taux, qui porte la fourchette cible du taux des fonds fédéraux entre 0 % et 0,25 %. De plus, la banque centrale américaine a décidé de mettre en œuvre un ensemble d’actions pour éviter une crise de liquidité et soutenir les besoins de crédit des ménages ainsi que des entreprises. 

Bien entendu, la Fed n’est pas la seule banque centrale à avoir agi pour éviter les difficultés économiques.

« La décision de la banque américaine a déclenché des mesures d’assouplissement d’urgence de la part des banques centrales de Nouvelle-Zélande, du Japon et de Corée du Sud, l’Australie s’étant également jointe à une injection de liquidités dans le cadre d’une action coordonnée visant à stabiliser la confiance alors que la pandémie menaçait de provoquer une récession mondiale » déclare Reuters. 

Hier, la Banque d’Angleterre (BoE) a décidé d’abaisser son taux directeur de 0,25 % à 0,10 % après l’avoir déjà réduit d’un demi-point le 11 mars dernier. De plus, la BoE a annoncé de nouveaux programmes d’achats d’obligations toujours dans le but de protéger son économie des répercussions du coronavirus.

Casimiro PT / Shutterstock.com

Une situation qui pourrait entraîner une récession

Pour certains analystes, la situation pourrait potentiellement déclencher une récession. Cela dépendra majoritairement de la durée du confinement partiel (ou total dans certains pays) pour lutter contre l’épidémie du Covid-19. 

La banque américaine Goldman Sachs a par exemple revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie américaine : les anticipations de PIB sont passées de 0,7 % à 0 % pour le premier trimestre 2020.

« Nous prévoyons une forte contraction de l’activité économique américaine pour le reste du mois de mars. Et même tout au long du mois d’avril. Notamment à cause des craintes liées au virus qui conduisent les consommateurs et les entreprises à continuer de réduire leurs dépenses. C’est notamment le cas dans les secteurs comme les voyages, les loisirs et les repas au restaurant » a déclaré Jan Hatzius, économiste en chef chez Goldman Sachs.

Pensez-vous que cette situation va continuer à peser sur le prix de la première crypto-monnaie ?

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.