Home > Fidelity veut engager un ingénieur spécialisé dans le mining de Bitcoins

Fidelity veut engager un ingénieur spécialisé dans le mining de Bitcoins


Le géant américain de la gestion d’actifs Fidelity recherche un ingénieur spécialisé dans le mining de Bitcoins pour pouvoir accélérer l’expansion de ses activités dédiées aux crypto-monnaies. 

Lire : Miner des Bitcoins : Toutes les infos sur le mining de BTC

« Nous recherchons un ingénieur spécialisé dans le mining de Bitcoins pour rejoindre notre équipe afin de soutenir nos activités de mining de BTC. Il/Elle fera partie de notre équipe de mining. Il/Elle sera responsable de la conception, de la construction et de la maintenance de l’infrastructure nécessaire à l’exploitation et à l’expansion de notre entreprise » explique la société dans son offre d’emploi.

Morrowind / Shutterstock.com

Fidelity est l’un des acteurs institutionnels les plus actifs dans l’industrie des crypto-monnaies

Avec plus de 3 000 milliards de dollars d’actifs à gérer, Fidelity est l’un des acteurs institutionnels américains les plus investi dans la crypto-industrie. Son entité Digital Assets lancée fin 2018 offre différents services de crypto-investissements et de conservation des crypto-actifs pour les investisseurs institutionnels. Fidelity souhaite même étendre ses services en Europe. En effet, l’entité Digital Assets vient de créer une succursale au Royaume-Uni en fin d’année dernière.

C’est aussi l’une des plus grandes entreprises financières qui a rapidement et ouvertement parlé des crypto-monnaies et de ses opérations dans l’industrie. Par exemple, l’entreprise mine des Bitcoins (BTC) et de Ethers (ETH) depuis 2014. Alors que le PDG de Fidelity, Abigail Johnson, avait déclaré que Fidelity s’était lancé dans le minage pour le côté éducatif, il semblerait que cette activité soit maintenant rentable.

« Nous avons mis en place une petite exploitation de minage de Bitcoins et d’Ethers… qui, miraculeusement, fait maintenant beaucoup d’argent » aurait-elle déclaré en 2017.

Bien sûr, les choses ont pu changer entre temps car les prix du Bitcoin n’ont pas évolué aussi fortement et aussi vite depuis 2017, ce qui a impacté les revenus des mineurs. Après avoir atteint les 20 000 $ fin 2017, le BTC a fortement chuté pour aller toucher un creux sous le niveau des 3 000 $ fin 2018. L’année derniere, les prix se sont repris. Ils ont même franchi la barre des 13 000 $.

Les choses vont-elles changer avec le halving ?

Avec la reprise des prix en ce début d’année, le hashrate (taux de hachage) du Bitcoin a fortement remonté. Le cours du BTC a d’ailleurs atteint un nouveau record début 2020, entraînant naturellement de nouveaux pics dans le niveau de difficultés de minage. De plus, il ne faut pas oublier le halving de mai 2020 qui pourrait impacter la situation.

Le halving, ou réduction de moitié, est un phénomène par lequel la quantité de jetons BTC distribuée aux mineurs de Bitcoins sera divisée par deux. En mai prochain, les mineurs ne gagneront plus 12,5 BTC mais 6,25 BTC, ce qui pourrait entrainer certains mineurs à la faillite et fortement réduire la rentabilité (ou les profits) de ceux qui continuent leurs activités de minage.

Deux scénarios principaux peuvent être envisageable après le halivng.

Soit le minage de BTC devient tellement peu rentable que les mineurs décident de ne plus miner, ce qui entrainerait une chute du hashrate. Soit le prix de la première crypto-monnaie augmente tellement que cela compense la perte de revenus pour les mineurs et soutient l’augmentation du hashrate et de l’activité de minage.

Il semblerait que Fidelity opte pour le deuxième scénario en recherchant un ingénieur spécialisé dans le minage de BTC chargé de mettre en place une infrastrure nécessaire au développement de cette activité de minage.

Qu’en pensez-vous ? Quelles seront les conséquences du halving sur le réseau Bitcoin en 2020 ?

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.