Ethereum peut-il concurrencer Bitcoin sur le terrain de la popularité ?

Mise à Jour:

L’Ethereum (ETH) est toujours l’une des cryptomonnaies dominant l’industrie. En effet, cette devise cryptographique occupe la deuxième place en matière de capitalisation de marché et demeure le concurrent le plus sérieux de la blockchain du Bitcoin (BTC).

L’analyse des tweets mentionnant l’Ethereum et les données provenant de Google Trends démontrent que cette tendance n’est pas sur le point de changer.

ETH occupe le deuxième rang sur Twitter

L’Ethereum est la deuxième monnaie cryptographique la plus mentionnée sur Twitter

Entre le 9 et le 10 octobre 2018, la crypto ETH a été mentionnée 1 150 fois sur la plateforme Twitter. À titre de comparaison, le Ripple (XRP) n’a été mentionné que dans 850 tweets, alors que Litecoin (LTC) a reçu 770 mentions lors de la même période. Le cinquième rang est décerné à NEO (NEO) avec 640 mentions, lequel est suivi du Stellar Lumens (XLM) avec 580 mentions.

Le marché des cryptomonnaies est néanmoins encore dominé par le Bitcoin, lequel a remporté la première place au palmarès des devises virtuelles les plus populaires sur Twitter. En effet, le Bitcoin (BTC) a récolté 2 000 mentions entre le 9 et le 10 octobre 2018.

L’Ethereum figure également au deuxième rang des cryptomonnaies les plus recherchées sur Google Trends, l’interface de Google permettant de déterminer les sujets les plus populaires sur le moteur de recherche. Dans les 90 derniers jours, ETH a recueilli 7% des recherches ayant un lien avec les tokens virtuels. La cryptodevise est suivie du Ripple, lequel a fait l’objet de 6% des recherches effectuées. Toutefois, le Bitcoin demeure roi, car la cryptomonnaie était présente dans 66% des recherches.

L’Ethereum a récemment causé des secousses sur Twitter

Vitalik Buterin avait suscité de l’attention sur Twitter à la suite de son altercation avec Nouriel Roubini

L’Ethereum, que vous pouvez retrouver sur les plateformes d’échange comme eToro, a bien fait jaser sur les réseaux sociaux au mois d’octobre. En effet, Vitalik Buterin, le cofondateur de l’ETH, avait enflammé la plateforme avec des révélations-chocs le 10 octobre dernier. Plus précisément, dans le cadre d’une altercation l’opposant au célèbre économiste Nouriel Roubini, Buterin avait pris la décision de dévoiler certaines informations financières concernant l’Ethereum Foundation.

Par ailleurs, Joe Lubin, lui aussi cofondateur de l’Ethereum, avait suscité bien des réactions en affirmant que la crypto n’était qu’à ses balbutiements. Le programmeur avait avancé qu’il s’attendait à une adoption massive de la technologie et que la dernière hausse du cours du Bitcoin n’était rien de plus qu’un avant-goût d’une révolution à venir.

Le cours de l’Ethereum a oscillé entre 202$ et 212$ du 19 octobre au 28 octobre. En date du 29 octobre, le prix de l’ETH a légèrement chuté pour se stabiliser dans la zone de 196$. La baisse de la volatilité des dernières semaines s’explique par le fait que moins d’individus ont vendu et acheté de l’Ethereum, ce qui pourrait changer dans les prochains jours puisque le prix vient de sortir d’une zone de consolidation.

Ethereum construit doucement mais sûrement sa visibilité. Si la cryptodevise n’a pas l’antériorité de notoriété de Bitcoin, elle s’impose solidement comme la seconde crytomonnaie du marché en terme de popularité.

[text-blocks id= »888″]

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.