Christine Lagarde va-t-elle soutenir une législation favorable au Bitcoin ?

Mise à Jour:

L’actuelle directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, va bientôt succéder à Mario Draghi et prendre la tête de la Banque Centrale Européenne (BCE), ce qui pourrait impacter le marché des crypto-devises. En effet, de nombreux analystes et investisseurs se demandent si cette nomination va changer le point de vue de la BCE sur le Bitcoin (BTC), les altcoins et la blockchain.

Production Perig / Shutterstock.com

Christine Lagarde pourrait changer la perception de la crypto-sphère et soutenir le développement de la crypto-industrie

Alors que l’industrie des crypto-devises a d’abord été considérée comme une innovation perturbatrice du secteur financier, le Bitcoin et la blockchain ont en fait un impact bien plus grand. Ils influencent la façon dont de nombreuses autres entreprises font leur business dans divers secteurs d’activité : la grande distribution, le juridique, l’éducation, les casinos et autres jeux en ligne, le luxe, l’énergie, etc.

De plus, le nombre d’entreprises internationales manifestant un intérêt pour les devises digitales est de plus en plus grand comme Facebook avec sa crypto-devise Libra ou encore JP Morgan avec son stable coin JPM. Ainsi, il est de plus en plus important pour des institutions comme la BCE de fournir un cadre à ces entreprises pour interagir avec les actifs numériques. Il semblerait qu’il soit nécessaire d’exploiter le potentiel des crypto-actifs, tout en s’assurant qu’ils ne deviennent jamais « un refuge pour des activités illégales ou une source de vulnérabilité financière ».

Ainsi, la vaste expérience professionnelle de Christine Lagarde lui permet de mieux comprendre la nécessité d’aider des institutions de plusieurs milliards de dollars à adopter les crypto-devises dans un cadre plus réglementé et plus sûr. L’actuelle présidente du FMI pourrait donc apporter une approche différente de son prédécesseur, ce qui pourrait conduire à une législation plus supportive du Bitcoin et des autres crypto-devises comme l’Ethereum (ETH), le Ripple (XRP) ou le Litecoin (LTC).

En 2017, elle aurait d’ailleurs déclaré que « la meilleure réponse des banquiers centraux [à la technologie perturbatrice de la blockchain, ainsi qu’à l’essor des jetons et des actifs numériques] est de continuer à mener une politique monétaire efficace, tout en restant ouverts aux nouvelles idées et demandes à mesure que les économies évoluent ». 

L’intérêt et l’ouverture de Largarde pour la technologie de la chaîne de blocs et les crypto-actifs sont certainement un aspect positif pour la crypto-industrie car cela pourrait aider à l’adoption massive des cryptos.

WHYFRAME / Shutterstock.com

Les monnaies numériques sont actuellement considérées comme les ordinateurs personnels l’étaient avant leur adoption massive

Contrairement à l’ancien président de la BCE Mario Draghi, Christine Lagarde avait fait plusieurs déclarations qui ont été interprétées positivement par la communauté crypto. S’adressant à CNBC, elle a déclaré que les crypto-devises « secouent clairement le système » et que la blockchain est un « progrès passionnant qui pourrait aider à révolutionner des domaines autres que la finance ». 

Pour rappel, une blockchain ou chaîne de blocs fournit une technologie décentralisée pour partager des informations et transférer des actifs numériques d’une manière plus rapide, plus sûre et plus transparente. Comme la chaîne de blocs agit comme une base de données partagée en temps réel avec des entrées confirmées et cryptées, il est impossible de modifier ou de supprimer des transactions une fois qu’elles ont été confirmées et ajoutées à un bloc.

Les entreprises, les gouvernements et les institutions internationales doivent-ils complètement ignorer les monnaies numériques ? Ce serait une erreur selon Lagarde, car elles font définitivement partie de notre monde. 

Elle compare même le succès potentiel des crypto-monnaies à celui des ordinateurs personnels : « Il n’y a pas si longtemps, certains experts soutenaient que les ordinateurs personnels ne seraient jamais adoptés et que les tablettes ne seraient utilisées que comme plateaux à café coûteux. Je pense donc qu’il n’est peut-être pas sage de rejeter les monnaies virtuelles ».

Si vous n’avez pas encore investi dans le crypto-marché et que vous voulez participer à cette révolution monétaire, il n’est pas trop tard

Il y a différentes façons de profiter du marché des crypto-devises. 

Vous pouvez soit acheter des crypto-devises par l’intermédiaire d’une plateforme d’échange pour posséder les jetons et les garder dans un portefeuille, soit profiter de la volatilité du marché avec un courtier CFD réglementé sans posséder les jetons.

Parmi les plateformes et les courtiers les plus populaires, nous vous conseillons de jeter un coup d’oeil aux suivants :

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.