Cardano toujours dans la course pour être listé sur Coinbase

Mise à Jour:

La plateforme Coinbase (voir notre avis sur Coinbase) avait déjà annoncé durant l’été son intérêt pour la cryptomonnaie Cardano. Ce fut ensuite le silence radio jusqu’au 7 décembre, date où un nouvel article publié sur le blog officiel a relancé les espoirs.

Élargissement de l’offre chez Coinbase

La plateforme Coinbase est l’une des plus connues du marché et jouit d’une bonne popularité aux États-Unis notamment. Autrefois ultra-pointilleuse sur sa sélection de devises digitales, elle semble avoir quelque peu changé de politique sur les derniers mois.

Pour les étourdis, voici un rappel des faits. Outre le Bitcoin (BTC), Coinbase n’autorisait auparavant que l’achat d’Ethereum (ETH), l’achat de Litecoin (LTC) et l’achat de Bitcoin Cash (BCH). En juin 2018, l’entreprise annonçait à la surprise générale la possibilité imminente d’acheter de l’Ethereum Classic (ETC). Quelques semaines après, Coinbase lâchait à nouveau du lest en confirmant l’addition éventuelle de cinq nouveaux actifs digitaux à savoir 0x (ZRX), Basic Attention Token (BAT), zCash (ZEC), Stellar Lumens (XLM) et Cardano (ADA). De ces cinq favoris, seuls les trois premiers ont jusqu’à présent été listés sur la plateforme. Il n’est toujours pas possible d’acheter des Cardano (ADA) ou d’acheter des Stellar (XLM) sur Coinbase.

Nouvelle salve d’entrants. Et les nommés sont …

Avec un art du show à l’américaine digne d’une cérémonie des Oscars, Coinbase relançait le suspense ce 7 décembre en publiant une liste nettement plus étendue d’actifs digitaux susceptibles d’être listés sur la plateforme.

Ce sont dorénavant plus de trente jetons qui pourraient faire leur entrée au palmarès. Si Cardano et Stellar sont toujours dans la course, la grande surprise fut sans nul doute l’arrivée du jeton Ripple (XRP). RippleLabs cultive en effet des relations compliquées avec la plateforme et beaucoup avaient perdu espoir de pouvoir un jour acheter du Ripple (XRP) sur Coinbase.

D’autres altcoins du top 10 des cryptomonnaies sont également sélectionnés. Dans un futur proche il sera peut-être possible d’acheter de l’EOS (EOS) ou d’acheter du NEO (NEO).

Restrictions et précautions excessives chez Coinbase

Lorsqu’on lit l’article du blog officiel, on finit par se demander quel en est l’intérêt. Pourquoi annoncer qu’on envisage d’ajouter des actifs digitaux ? C’est un peu comme les nommés aux Oscar : au final, c’est la statuette qui compte. Une nomination n’est qu’une maigre consolation.

En outre, Coinbase ne manque pas de spécifier qu’il n’y a aucune garantie que ces actifs seront effectivement listés sur la plateforme. L’entreprise indique également que l’addition de nouveaux actifs requiert une charge de travail conséquente d’un point de vue technique et réglementaire. Bref, on s’engage mais pas trop.

Cardano va-t-il se faire brûler la politesse ?

Logo Cardano
Cardano consacre (trop ?) peu de temps à asseoir et consolider sa réputation dans la cryptosphère.

On peut l’imaginer, il serait particulièrement déplaisant pour Cardano de passer du statut de favori à celui de grand perdant. Néanmoins, cela n’a plus une réelle importance. On le sait, la communauté Cardano n’est que peu intéressée par les profits à court terme et a besoin de temps pour mettre en œuvre son projet ambitieux.

En outre, ceux qui souhaiteraient acheter des ADA peuvent déjà utiliser d’autres plateformes comme eToro par exemple (voir notre avis sur eToro). La plateforme Coinbase perd peu à peu de son aura et le marché ne réagit presque plus à ses annonces parfois intempestives.

Finalement, à force de jouer le chaud et le froid, Coinbase a peut-être fini par laisser une bonne partie de son public plutôt tiède.

 

Featured image source: Facebook

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.