Burger King accepte les Bitcoins en Allemagne

Mise à Jour:

C’est un pas de plus vers une adoption plus générale des crypto-devises. Depuis peu, la chaine de restauration rapide Burger King accepte les Bitcoins en Allemagne notamment pour ses commandes en ligne.

Cette nouvelle survient après que certains clients en Allemagne aient remarqué l’intégration de la méthode de paiement pour Bitcoins sur l’application mobile de Burger King. Parmi d’autres options de paiement comme Visa, MasterCard, Amex, PayPal et Klarna, vous pouvez voir le signe du Bitcoin sur l’image ci-dessous prise sur leur site dédié.

Burger King accepte les Bitcoins en Allemagne

La chaine de restauration rapide Burger King accepte les Bitcoins en Allemagne grâce à la société Tillster

Basée à San Francisco, la société Tillster spécialisée dans les paiements dans la restauration propose désormais à ses clients d’accepter les Bitcoins comme moyen de paiement. Ainsi, lorsque Burger King accepte les Bitcoins, c’est cette entreprise américaine qui reçoit les jetons et les transforme ensuite en euros. 

L’entreprise de restauration s’est associée à Tillster pour développer sa solution de paiement mobile. Le but est de s’adapter à une clientèle en constante augmentation et de plus en plus connectée. Cette volonté de vouloir tout faire avec un smartphone renforce les exigences de cette clientèle en matière de rapidité et d’évolutivité du système de paiement offert. 

C’est pourquoi Burger King accepte les Bitcoins en Allemagne via Tillster. La chaine de fast-food souhaite en effet offrir une solution de paiement mobile intégrée et facile à utiliser.

Pour le PDG de Tillster, Perse Faily, « une fois utilisés et mis en œuvre, les paiements mobiles offrent des avantages à la fois à la marque et au consommateur. Cela permet ainsi un dialogue dans les deux sens, par opposition à une transaction à sens unique ».

L’idée que Burger King accepte les Bitcoins en Allemagne (et certainement bientôt dans d’autres pays) est un coup de communication et de marketing ingénieux. De plus, il s’agit d’une nouvelle étape vers la généralisation des paiements en Bitcoins.

Le prix du Bitcoin évolue actuellement autour des 10 430 $

En moins de 24h, les cours de la première crypto-devise sont passés de 9 756 $ au plus  bas à 10 486 $ au plus haut. Ayant gagné plus de 6 % hier d’après les données de Coinbase, le BTC a dépassé à la hausse sa ligne de tendance baissière.

Les cours ont d’ailleurs franchi le seuil des 10 000 $ et ont touché la moyenne mobile simple à 50 jours. D’après de nombreuses analyses, les cours devraient évoluer dans un range assez large sur le court/moyen-terme entre le support à 9 389 $ et la résistance à 11 466 $.

BTCUSD – Graphique Journalier avec les données de la plateforme Coinbase

Le taux de dominance du Bitcoin aurait atteint un plus haut niveau depuis juillet 2017

D’après les données disponibles sur TradingView, le taux de dominance du Bitcoin aurait atteint un plus haut en deux ans en touchant les 72,60 % aujourd’hui. C’est en juillet 2017 que la dominance du Bitcoin a atteint un tel sommet la dernière fois.

À l’époque, le Bitcoin était alors évalué autour des 2 450 $ avec une capitalisation boursière de 900 millions de dollars. Pour certains analystes, cette nouvelle hausse dans la domination du BTC devrait entrainer un nouveau mouvement haussier sur le Bitcoin. Le prix des Altcoins devrait aussi en profiter. 

Taux de Dominance du Bitcoin – Source – TradingView

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.