Boris Johnson – Hulk, Brexit et Bitcoin

Mise à Jour:

Pour Boris Johnson, le Royaume-Uni est comme le super-héro Hulk… 

« Plus Hulk se met en colère, plus Hulk devient fort. Et il s’échappe toujours, même s’il avait l’air bien ligoté. C’est le cas de ce pays » a déclaré ce week-end le premier ministre britannique.

« Quand j’ai obtenu cette fonction, tout le monde disait qu’absolument aucune modification à l’accord de retrait n’était possible. [Les dirigeants de l’Union Européenne] sont revenus là-dessus » a-t-il déclaré. 

« Comme vous le savez, une très, très bonne conversation se tient sur la manière de traiter les problèmes de la frontière nord-irlandaise. Des progrès énormes sont en cours » a-t-il ajouté.

Michael Tubi / Shutterstock.com

Malgré les déclarations positives de Boris Johnson, beaucoup de choses peuvent encore se passer d’ici le 31 octobre 2019

Boris Johnson déclare que « d’énormes progrès » ont été faits au cours de la semaine passée. Les discussions ont bien avancées pour obtenir un accord. Cependant, la situation du Royaume-Uni est toujours aussi confuse et précaire – tout comme le futur du pays.   

« Il y a beaucoup de travail d’ici le 17 octobre » selon Boris Johnson. Cette date est celle du dernier sommet du bloc européen avant que le Royaume-Uni ne « divorce » de l’Union Européenne le 31 octobre. « Je vais aller à ce sommet et je vais obtenir un accord. J’ai vraiment bon espoir » a déclaré le chef du gouvernement britannique.

« Si nous n’obtenons pas d’accord, et bien nous sortirons le 31 octobre » a-t-il déclaré. Et sans accord, Boris Johnson n’est pas prêt à demander un nouveau report de trois mois du Brexit – « plutôt être mort au fond d’un fossé ! »

Pourtant, une loi votée par le Parlement britannique la semaine dernière oblige Boris Johnson à demander un report du Brexit si aucun accord n’est trouvé avant la date du divorce. Ainsi, il ne serait (théoriquement) pas possible que le Royaume-Uni se sépare de l’UE sans accord. 

Mais le Premier ministre britannique ne semble pas de cet avis…

3Dsculptor / Shutterstock.com

La situation pourrait rapidement dégénérée et devenir chaotique pour les devises fiat

Alors que le chaos entourant le Brexit n’a toujours pas montré de réels signes d’amélioration, cette incertitude autour de l’impasse du divorce du Royaume-Uni avec l’Europe pourrait profiter aux crypto-devises comme le Bitcoin (BTC).

Alors que Boris Johnson essuie de nombreux revers depuis sa nomination, l’instabilité politique du pays et les prévisions économiques désastreuses se renforcent. Les conséquences de ces tensions géopolitiques affectent particulièrement les monnaies fiat, surtout le GBP. 

Ainsi, la première crypto-devise du marché pourrait devenir une sorte de valeur refuge à mesure que la date du Brexit approche. Pour de nombreux analystes, une situation de « no deal Brexit » pourrait booster le prix du Bitcoin (BTC). De nombreux britanniques pourraient en effet investir dans le BTC pour se protéger d’une perte de pouvoir d’achat important liée à la baisse de la livre sterling.

Qu’en pensez-vous ? Le gouvernement de Boris Johnson peut-il soutenir le prix de la première crypto-devise ? La situation du Brexit peut-elle entrainer le Bitcoin vers de nouveaux sommets ? 

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.