Alibaba a déposé 10 fois plus de brevets de blockchain qu’IBM cette année : Rapport

Mise à Jour:

Le nombre de brevets de blockchain déposés au cours du premier semestre 2020 est supérieur à celui de 2019, explique KISSPatent

Représentation de la blockchain
Alibaba a déposé plus de 200 brevets tandis qu’IBM en a déposé un peu plus de 100, selon le rapport

Le cabinet de conseil en propriété intellectuelle KISS Patent a publié un rapport indiquant que les États-Unis restent le pays qui détient le plus grand nombre de brevets liés à la technologique blockchain. Cependant, le plus grand nombre de brevets de blockchain de l’année dernière a été déposé par la multinationale chinoise Alibaba. Le rapport souligne en outre son importance en indiquant que le fait de connaître le nombre de brevets et de savoir qui en est propriétaire aura une incidence significative sur les décisions stratégiques futures.

« Les blockchains, comme les logiciels, sont partout et se décomposent en de multiples catégories. Il n’existe pas de « brevet de blockchain », mais il existe de nombreux groupes de blockchain différents », explique le rapport.

IBM et Alibaba détiennent le plus grand nombre de brevets de blockchain. Alibaba a déposé plus de 200 brevets, tandis qu’IBM en a déposé un peu plus de 100. Cependant, rien que cette année, Alibaba a publié 10 fois plus de brevets qu’IBM, selon le rapport. D’autres sociétés basées aux États-Unis, comme Bank of America et Mastercard, ont également déposé des brevets liés à la technologie blockchain, améliorant ainsi le total américain.

Le rapport souligne l’importance croissante des brevets liés à la technologie blockchain dans les secteurs de l’industrie et des services au cours du premier semestre 2020 par rapport à 2019.

Les États-Unis, avec 2112 brevets, sont suivis par les îles Caïmans avec 350 dépôts et le Canada avec 118. Le Japon, la Corée du Sud et la Chine sont les autres pays qui figurent parmi les six premiers. Les filiales d’Alibaba, dont le siège est situé dans le territoire britannique d’outre-mer, ont déposé ces demandes par l’intermédiaire des îles Caïmans, ce qui leur vaut la deuxième place.

La plupart des entreprises chinoises qui sont représentées dans diverses listes de brevets du top 10 ne se concentrent pas uniquement sur les brevets liés à la technologie blockchain, indique le rapport. KISSPatent a également expliqué que ces sociétés ont des applications de blockchain dans leur portefeuille technologique et que les entreprises chinoises en particulier déposent un grand nombre de brevets pour éviter les sanctions commerciales à l’étranger.

« Elles ont tiré les leçons de l’exemple de Xiaomi, l’ « Apple Chinois », qui a été empêchée de vendre ses smartphones lors de son incursion en Chine – parce que la société suédoise Ericsson détenait un grand nombre de brevets », explique le rapport.

La Fintech domine les brevets liés à la technologie blockchain avec des applications qui se concentrent soit sur les crypto-monnaies et leurs échanges, soit sur le soutien des transactions financières avec des blockchain. Les solutions commerciales décentralisées déployées sur la blockchain constituent la deuxième catégorie la plus populaire. Les services commerciaux ayant une composante financière, notamment les soins de santé, les services bancaires traditionnels et les services commerciaux généraux ont également été importants, explique le rapport.

Le Dr D’vorah Graeser, fondateur et PDG de KISSPatent, a déclaré : « Les innovateurs en technologie blockchain doivent reconsidérer le rôle de la propriété intellectuelle au sein de leurs entreprises. La technologie blockchain est là pour rester et elle sera très bientôt une force dominante dans la rupture technologique. Les grandes entreprises utiliseront cette technologie pour innover et elles feront tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger et monétiser leurs innovations ».

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans juridictions dans lesquelles les transactions ou les investissements décrits sont interdits et ne doivent être utilisés par des personnes et des moyens légalement autorisés. Votre investissement peut ne pas être admissible à protection des investisseurs dans votre pays ou votre pays de résidence, veuillez effectuer votre propre contrôle préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous proposons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.