Home > Ahmet Usta décode l’interdiction générale des paiements par crypto en Turquie

Ahmet Usta décode l’interdiction générale des paiements par crypto en Turquie

L’interdiction des crypto-monnaies en Turquie est un « comment ne pas faire » plutôt qu’un « comment faire », explique l’expert.

La semaine dernière, la banque centrale de la République de Turquie a annoncé l’interdiction de « toute utilisation directe ou indirecte des crypto actifs dans les services de paiement et l’émission de monnaie électronique » conduisant les utilisateurs d’actifs numériques en Turquie à perdre tous les moyens de paiement par crypto monnaie dans le pays.

La réglementation, qui entrera en vigueur le 30 avril, interdit également l’utilisation de fournisseurs de portefeuilles numériques comme rampes d’accès en monnaie fiduciaire pour les échanges de crypto-monnaies.

Ahmet Usta, rédacteur en chef de Blockchain Turkey Platform et coauteur de Blockchain 101, dans une conversation avec CoinTelegraph Turquie, a expliqué ce que l’interdiction signifie pour la Turquie en particulier et l’industrie cryptographique en général. Usta a décrit l’interdiction comme un « comment ne pas faire » plutôt qu’un « comment faire ».

Il a expliqué que l’interdiction des paiements en crypto-monnaies par la banque centrale signifiera essentiellement l’interdiction de deux services.

« Le premier consiste à utiliser des crypto-monnaies pour payer quoi que ce soit. Le second est spécifiquement destiné aux fournisseurs de paiements et aux sociétés de monnaie électronique. Il interdit de fournir des services de négociation, de stockage, de transfert et d’exportation de crypto-actifs et des transferts de fonds effectués sur ces plateformes », a déclaré l’expert en crypto.

Usta a souligné que le seul point positif de cette récente annonce pour la communauté cryptographique est que l’interdiction définit les actifs cryptographiques dans un cadre juridique pour la première fois en Turquie.

Les actifs cryptographiques n’ont pas seulement été définis comme de l' »argent », mais ils ont été classés comme tout « actif intangible qui est virtuellement généré en utilisant un registre distribué ou une technologie similaire et distribué sur des réseaux numériques ».

Cependant, Usta pense que tous les avantages de cela pour la Turquie seront perdus car le ton négatif de l’annonce nuit à la fois à la fiabilité de la Turquie et à sa position internationale sur les crypto-monnaies.

« Dans le débat sur l’utilisation des crypto-actifs dans le commerce international, déclarer qu’il ne s’agit pas d’un instrument de paiement peut entraîner des problèmes par la suite », a-t-il ajouté.

L’expert a prédit que l’annonce actuelle est le premier pas de la Turquie vers des taxes sur les crypto-monnaies. Qualifiant d’inévitable une réglementation fiscale, Usta a souligné que l’interdiction des établissements de paiement et de monnaie électronique peut être interprétée comme une préfiguration de la taxation à la source via les banques.

Çağla Gül Şenkardeş, membre fondatrice d’Istanbul Blockchain Women et fondatrice du cabinet de conseil Durugoru, a fait écho aux sentiments d’Usta à l’égard de l’interdiction et s’est interrogée sur la permanence d’une telle réglementation. Elle a en outre souligné que l’interdiction entravera le rôle de développeur que la Turquie a assumé en ce qui concerne l’industrie des technologies à registres distribués.

« Nous avions comme clients de nombreuses entreprises internationales de blockchain et de crypto qui prévoyaient d’investir en Turquie, et ils vont sûrement réévaluer leurs plans après la réglementation de la banque centrale », a-t-elle déclaré à CoinTelegraph Turquie.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.